Backstage

Que signifie « taanu » ?

Se prononce [tà:nù] : on accentue les deux sons vocaliques et on allonge le son [a].

C’est une transcription du mot vili (langue et peuple kongo) désignant le nombre 5. Cette forme et ses variations se retrouvent dans différentes langues kongo et du groupe appelé «bantou» (par exemple, tanu en kikongo, tano en swahili et mitano en lingala).

Le choix du vili permet de signifier mon respect aux Ancêtres par le truchement d’une culture qui leur donne une place primordiale et de marquer ainsi ma gratitude et mon amour filial pour celle qui m’a appris à lire et à écrire.

Comment est né taanu ?

À l’origine de taanu, le besoin de transformer des échanges interpersonnels et des réflexions personnelles en conversations plus globales et approfondies.

La lassitude de lire ou d’entendre des contrevérités et des impostures, l’impératif de sortir de ma torpeur et de mes craintes ont également été les moteurs de ce blog. En effet, écrire (ici) s’apparente à un exercice de bravoure par l’expression multiforme de mes opinions et l’exposition de mes intérêts culturels hétérogènes.

Enfin, taanu est né des infatigables encouragements de personnes qui m’entourent et me rassurent quant à mes capacités de réflexion et d’écriture, qui me révèlent l’intérêt de mon discours en m’écoutant avec patience et attention. La confiance qu’elles me transmettent ainsi que la bienveillance dont elles font preuve sont l’un des piliers de taanu.

Que trouve-t-on sur taanu ?

Deux fois par mois (cause a girl’s gotta eat), un article mettant en avant inspirations, envies, réflexions, échanges, réalisations et parfois colères à travers des :

portraits de personnes inspirantes et admirables ;

– moments participant à rendre la vie quotidienne plus agréable ;

– instants de grâce (ou de disgrâce) artistiques et littéraires ;

essais traitant de questions sociales et politiques ou de faits culturels ;

– parcours examinant l’héritage et l’actualité des cultures noires.

Il vous sera aisé de constater que ces catégories s’entrecroiseront souvent.

Quelles sont les valeurs de taanu ?

À l’âge certain qu’est le mien, la patience de tolérer les manquements à la bienséance et au «vivre ensemble» s’amenuise, d’autant plus dans un espace que j’ai créé.

Féminisme, «réappropriation» culturelle, paresse, espaces, Beyoncé… Si indignation, colère, exaspération et sentiment de dénigrement s’éveillent en vous après avoir lu ce qui précède, alors ce blog ne vous conviendra certainement pas. Merci de votre passage.

Le travail effectué ici se fait dans le respect du sujet, des sources et des personnes. Les éventuels échanges qui s’établiront dans le cadre de ce blog devront donc suivre les mêmes préceptes. Après tout, le Dictionnaire des symboles de Chevalier et Gheerbrant nous apprend que le nombre 5 «est signe d’union», «nombre de l’harmonie et de l’équilibre»… Je vous invite donc à faire preuve de mesure et de courtoisie dans vos propos, surtout à l’adresse des autres lecteurs ou lectrices.

Comment contribuer à taanu ?

taanu est un blog personnel : les idées qui y sont exprimées sont exclusivement celles de de son autrice (excepté lors d’entretiens ou dans des propos cités, bien entendu).

Cependant, les propositions d’articles ou les invitations à découvrir des artistes, des livres, des films, des travaux de recherche ainsi que tout regard critique s’inscrivant dans les valeurs présentées plus haut sont bienvenues.

En envoyant un message depuis la page de contact ou en commentant les articles publiés, vous participerez à enrichir ce lieu et à me faire (a minima) sourire.